5 bonnes raisons de licencier à nouveau Banana Fish!

Avec l’adaptation en anime du titre Banana Fish, on a pu voir sur les réseaux sociaux un mécontentement grandissant : aucun éditeur n’a proposé une réédition du titre et pourtant, les qualités ne manquent pas dans ce titre hors du commun (pour ma part, je n’ai jamais réussi à l’avoir en entier car les tomes sont difficiles à trouver). Alors, j’espère que cet article sera l’occasion pour qu’un éditeur se penche sur cet incroyable titre.

Our Dining Table : des repas pour s’aimer…

C’est cet été que l’on a pu découvrir Ori Mita, auteure encore inconnue en France et qui arrive chez Taifu Comics avec le titre Our Dining Table. Un titre qui a su se distinguer au japon puisqu’il est arrivé troisième lors des « Chil Chil BL Awards » cette année. Dans tous les cas, c’est un one-shot bien touchant que la mangaka nous propose et que je vous invite à découvrir.

Le Chant des Souliers Rouges T.1 : en quête d’une passion!

C’est en 2010 qu’on avait eu le plaisir de découvrir la très talentueuse Mizu Sahara avec l’excellent titre My Girl chez Kazé Manga. Preuve que l’éditeur a toute confiance en elle, puisqu’on a pu découvrir par la suite le one-shot Un bus passe. Et c’est avec une série qui va prochainement s’achever qu’on peut à nouveau la lire. Et encore une fois, la mangaka sait toucher là où il faut. Découverte du volume 1 !

5 bonnes raisons de licencier Liar x Liar!

A l’instar de Waiting for Spring, Close to Heaven, Perfect World, Moving Forward ou Kore wa koi no Hanashi, je me languis parfois de voir arriver certains titres en France. Et très souvent, j’ai fait mouche d’ailleurs : plusieurs des titres annoncés par les éditeurs figuraient parmi mes cinq bonnes raisons… Simple coïncidence toutefois. Je n’ai pas encore de don de prescience^^.

The Promised Neverland T.1 : La fuite ou la mort!

C’était l’évènement du mois d’avril 2018. Après une publicité comme je n’en ai rarement vu pour un titre, The Promised Neverland est annoncé comme le gros succès des éditions Kazé. Et autant dire que c’est totalement mérité !! Découvrez mon avis dithyrambique sur un titre qui a l’art de jouer avec nos nerfs…

La Courtisane d’Edo T.1 : Succomber ou ne pas succomber?

C’est en mars que les éditions Pika ont annoncé la sous-collection « Shôjo Addict » afin de renouveler le catalogue shôjo mais aussi avec objectif de « donner plus de visibilité au shôjo et donner la parole aux lecteurs qui en sont les meilleurs ambassadeurs. » Et c’est donc La courtisane d’Edo qui inaugure la sous-collection « Red Light ». Une œuvre signée par une mangaka que l’on connaît bien en France puisqu’il s’agit de Kanoko Sakurakouji, auteure de Black Bird et Last Notes.