La semaine du shôjo : quel shôjo (yaoï ou josei) a eu le plus d’impact dans ta vie et pourquoi ?

semaine-shojo-2017-790x292

La semaine du shôjo

Dans le cadre de la semaine du shôjo organisé par Club Shôjo, il nous a été demandé de réfléchir au thème suivant à partir de cette question : « quel shôjo (yaoi ou josei) a eu le plus d’impact dans ta vie et pourquoi ? »

Mais qu’elle est dure cette question?!

Vaste question me concernant… En effet, j’ai lu tellement de titres significatifs que je dois dire que j’ai eu beaucoup de mal à me décider pour celui qui avait eu le plus d’impact sur moi. J’ai dû faire un tri monstre pour n’en sélectionner qu’un seul. Même si je dois avouer que les années passant, je suis devenue beaucoup plus sélective concernant mes lectures. Ma tendance « boulimique » des débuts a laissé place à une forme de rationalité et quand je lis, il faut vraiment que la lecture suscite en moi tout un tas d’émotions.

Il est vrai que j’ai pensé à beaucoup de titres pour être sincère. Des anciens comme Full Moon, Fruits Basket ou encore Life mais aussi des plus récents comme Perfect World, In These Words, Strobe Edge dans une certaine mesure ou bien encore Sawako.

Mais quel est ce titre alors ?

Il s’agit du manga Mars de Fuyumi Soryo anciennement publié chez Panini Manga.

Mars

Mars – Tome 1 © 1996 by SORYO FUYUMI / KODANSHA Co. Ltd.

Mars est une belle histoire d’amour entre un garçon et une fille que tout oppose. Kira est une jeune fille timide, introvertie, très solitaire, se réfugiant dans sa passion pour le dessin. Rei lui est plutôt rebelle, violent, dragueur, très populaire parmi ses camarades. Ces deux êtres si différents vont irrésistiblement être attirés l’un par l’autre. Mais leur relation résistera-t-elle à une telle différence de caractère, à la jalousie de leur entourage, et surtout à ces secrets enfouis dans le passé qui refont surface ?

Pourquoi ce titre ?

Mars n’est pas le titre qui fait partie de mes premières lectures en termes de shôjo. Je dois même dire qu’il est arrivé peut-être un an après. En effet, à mes débuts, je lisais beaucoup de titres très « fleurs bleues » pour être honnête. Puis, j’ai eu envie de découvrir de nouvelles choses en me penchant sur des shôjo ayant peut-être plus de profondeur. Je veux dire que les romances basiques ou avec un triangle amoureux, c’est bien mais parfois, on a aussi envie de sortir de sa « zone de confort » et d’une certaine façon, de se mettre également en danger. Et sans aucun doute, Mars est le premier shôjo à être parvenu.

Mars

Mars © 1996 by SORYO FUYUMI / KODANSHA Co. Ltd.

Si j’aime particulièrement ce shôjo, c’est parce que je le trouve très mature. Ce que je veux dire, c’est qu’au-delà de la relation entre Kira et Rei, il offre une vraie palette de réflexions sur la nature humaine et tout simplement sur les rapports humains que n’importe qui est susceptible d’entretenir avec autrui. Ainsi, Kira et Rei n’ont quasiment rien en commun niveau personnalité. Rei est le type même du garçon séducteur, qui se sait mignon en plus et qui collectionne les filles, en outre, il possède une passion assez risquée : la moto. Du moins, c’est la première impression qu’il donne… Tandis que Kira est le type de la fille réservée, sérieuse, passionnée par son art qui est plus calme. Mais étrangement, leur couple a une alchimie incroyable. Ils semblent se comprendre parfois sans se parler. Une telle osmose contribue grandement à l’attachement qu’on leur porte. En outre, on appréciera les « monologues » de Kira assez présents dans le manga, cela permet de voir un autre aspect de la personnalité de cette dernière qu’on ne connaît pas forcément.

Enfin, et c’est vraiment pour cette raison que ce shôjo se démarque, c’est que la psychologie des personnages est extrêmement fouillée. Ici, on est très loin du gnangnan. On est vraiment dans quelque chose de plus profond. Et cela est dû entre autre au passé des personnages. Des passés qui continuent à les tourmenter et qui planent telles des ombres malfaisantes sur leur couple. Ces histoires sont bouleversantes et permettent d’apporter un éclairage sur les personnalités de nos héros. On s’émeut, on est tristes, on est pris d’effroi également en lisant les histoires. On a ainsi l’impression que leur rencontre était prédestinée en un sens, même s’ils n’en avaient pas conscience.

Les personnages sont le ciment du titre. Au départ, on a eu juste l’impression de voir des caricatures. Franchement, Rei se comporte comme un abruti au départ et assume son statut de mec beau gosse. Quant à Kira, la chrysalide qui ne demande qu’à s’épanouir, il faut bien avouer qu’au début, elle ne sort pas tant du lot. C’est en passant par la romance des deux jeunes gens que la mangaka en arrive à décrypter davantage leur intériorité et « background » qui s’avèrent plus tortueux qu’on ne pourrait le penser. En fait, tout n’est que façade chez ces personnages qui tentent simplement d’avancer mais de la mauvaise façon si bien qu’ils stagnent au début du titre. L’évolution est progressive, les éléments posés et on se doute que la relation entre les personnages ne pourra être sereine que lorsqu’ils se seront dépêtrés de leurs nombreux « fantômes ».

Mars

Mars © 1996 by SORYO FUYUMI / KODANSHA Co. Ltd.

Ce titre a eu le mérite de me faire me pencher davantage sur ces shôjo considérés comme plus « mâtures ». Par la suite, j’ai plus qu’élargi mon univers en termes de lectures. En outre, je dois dire que le fait d’oser dévoiler des choses choquantes ou taboues m’a également plu. Les titres édulcorés sont sympathiques mais quand on arrive à un âge, on cherche presque inévitablement à se tourner vers des titres bien plus sombres dont on sait qu’ils auront sans doute un impact sur soi. Nul doute que Mars a su faire passer des messages forts et je pense qu’à certains moments, il est possible de s’identifier aux personnages. Pas dans ce qu’ils ont eu à traverser mais plutôt dans le fait que la vie ne peut que nous permettre de mûrir face aux épreuves.

Mars

Mars – Tome 15 © 1996 by SORYO FUYUMI / KODANSHA Co. Ltd.

Et la suite ?

Oui, car j’estime qu’après Mars, il y a eu un vrai bouleversement dans ma manière d’aborder les lectures. Si j’affectionne toujours les histoires romantiques, je veux avant tout qu’elles m’apportent de la fraîcheur, qu’elles insufflent un sentiment d’originalité. Je me rends compte que je suis devenue vraiment plus exigeante à ce niveau. Je ne bouderai jamais les titres qui m’ont permis d’entrer dans cet univers (j’ai débuté les mangas grâce à Vampire Knight et même si j’ai été déçue de la progression, je n’oublie jamais que c’est ce shôjo qui a été le déclencheur de ma passion) mais je revendique davantage des titres dont je sais qu’ils vont me bouleverser, me happer voire me sortir de mes attentes. En cela, Mars a eu réellement un impact de ce point de vue.

Quand je vois tous les titres que j’ai pu lire, je me dis que beaucoup reflètent également mon évolution et tout cela, c’est vraisemblablement grâce à ce titre.

N’hésitez pas à découvrir quel est le shôjo (ou yaoï/josei) qui a eu le plus d’impact dans la vie des autres participants :

Informations :

Titre VO : Mars – マース
Titre traduit : Mars
Genres : shôjo, romance, drame, tranche-de-vie
Nombre de tomes VF/VO : 15 + tome 0 (stoppée)
Auteur : SORYO Fuyumi
Édition VF : Panini Manga
Prix : 6,95€

Publicités

8 réflexions sur “La semaine du shôjo : quel shôjo (yaoï ou josei) a eu le plus d’impact dans ta vie et pourquoi ?

  1. Carole dit :

    Merci Heyden de t’être prêté au jeu ! Ton analyse du sujet est super intéressante. Je n’ai pas encore lu Mars (se cache de honte – ça sera ma prochaine lecture. Ben oui, le pire c’est que j’ai la série complète sur mes étagères). Je vois tout à fait ce que ce manga représente pour toi. Ça m’a fait exactement pareil quand j’ai lu Nana.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s